Manifestons pour la Palestine

Manifestation du 19 juillet 2014 à Lille

Manifestation du 19 juillet 2014 à Lille

Les assauts de l’armée israélienne pleuvent sur Gaza à coup de bombardements, drones, destructions de maisons, assassinats d’enfants (témoignage en anglais), destruction d’hôpital… Toutes ces images insoutenables qui se répètent en dépit de la tentative d’invisibilisation de la part des médias officiels. Heureusement que le web nous donne la possibilité de nous informer plus sérieusement (ce qui n’est pas sans lien avec les attaques répétées du pouvoir contre la neutralité du web pour des raisons toujours plus fumeuses du genre pédopornographie, terrorisme, antisémitisme etc mais ce n’est pas la raison de cet article).

Et face à ça? Évidemment aucune réaction de la part des puissances occidentales. Disons plutôt, si, il y a des soutiens et la France en fait partie mais le pays qu’elle supporte c’est celui des agresseurs, c’est l’État sioniste. Hollande lui a réitéré son soutien après le lancement des opérations militaires, et ne parlons pas de Valls qui en est un ami indéfectible comme il se plaît régulièrement à le rappeler avec toute la morgue qui le caractérise. Il est acté pour lui que désormais anti-sionisme=antisémitisme et l’affaire est donc entendue. Avons-nous eu, depuis la création de la 5ème république, un chef de gouvernement aussi fondamentalement raciste que Manuel Valls? Je me pose inlassablement la question tout en en connaissant déjà la réponse.

La semaine dernière, le 13 juillet, a eu lieu une manifestation pro-palestinienne à Paris, dont une partie du cortège a été agressé par des membres de la LDJ qui avaient appelés, eux, à un rassemblement anti-Palestinien en marge de la manifestation. Un compte-rendu précis est disponible sur agencemediapalestine pour ceux et celles qui voudraient avoir les détails.

Le témoi­gnage d’un membre du service d’ordre de la manif rapporté par Beur FM et relayé par france-palestine.org :

Hier, en fin de mani­fes­tation, nous nous sommes postés sur la place de la Bas­tille côté rue de la Roquette en pré­vision d’une attaque de la Ligue de défense juive suite aux mises en garde de la police. Après l’agression ayant ciblé un ras­sem­blement de soutien à la Palestine mer­credi dernier à Saint-​​Michel, la milice sio­niste avait promis, via ses réseaux sociaux de ’s’en prendre à toutes les mani­fes­ta­tions pro-​​palestiniennes’. Nous étions une ving­taine, tous iden­tifiés et membres du service d’ordre.
Suite à la fer­meture du métro Bas­tille, plu­sieurs mani­fes­tants ont décidé de s’orienter vers le métro Vol­taire. Nous leur avons conseillé de prendre plutôt la direction de Ledru-​​Rollin mais cer­tains ne nous ont pas écoutés. À peine arrivés au milieu de la rue de la Roquette, ces per­sonnes (essen­tiel­lement des familles), iden­ti­fiées par leurs kef­fiehs et dra­peaux, se sont faites accueillir par des insultes et des pro­jec­tiles pro­venant du ras­sem­blement sio­niste der­rière deux lignes de CRS.
Deux per­sonnes sont revenues nous pré­venir. Nous avons donc décidé d’aller ramener ceux qui stag­naient encore à proximité de la syna­gogue de la Roquette afin d’éviter tout débor­dement. Nous y sommes allés dis­crè­tement pour éviter que les cen­taines de jeunes, déjà échaudés par les pré­cé­dentes pro­vo­ca­tions ne nous suivent. Ce qui serait devenu incontrôlable.
Arrivés à une cin­quan­taine de mètres du ras­sem­blement, une femme, la qua­ran­taine, nous traite de ’sales pro palos’, hurle ’Israël vaincra’, s’empare d’une chaise d’une ter­rasse de café et la jette sur notre ami T. Elle s’enfuit ensuite en courant vers le ras­sem­blement de la LDJ et passe, sans dif­fi­cultés, les deux lignes de CRS. Nous ne répondons pas à la pro­vo­cation et conti­nuons à avancer. Nous nous retrouvons alors sous une pluie de pro­jec­tiles (tessons de bou­teille, bouts de bois, casques etc.).
Sur­ex­citée, la cin­quan­taine de mili­tants de la LDJ ’mime’ de forcer le barrage de police en agitant des dra­peaux israé­liens. Une pre­mière alter­cation a lieu. La police les laisse faire. En revanche, les CRS nous matraquent et nous gazent. Un autre groupe de CRS arrive en pro­ve­nance de la place. Encerclés par la police nous n’avons d’autre alter­native que de prendre les rues adja­centes qui débouchent à nouveau vers le lieu des échauf­fourées. Les CRS conti­nuent de tirer des gaz.

Une vidéo filmée par un des riverains montre clairement ce qui s’est passé du côté de la LDJ (Ligue de Défense Juive).

Que les membres de la LDJ (groupuscule pro-israélien d’extrême droite) décident d’attaquer et de provoquer les manifestants pro-palestiniens est d’une logique à toute épreuve. Ce sont des relais de la politique israélienne sioniste, et leurs méthodes leur valent d’être interdits aux États-Unis. Soit. Mais, plus intéressant ici, est  l’attitude de la police française sur la vidéo, images recoupées par des témoignages des manifestants. Les CRS restent en retrait derrière la LDJ pendant qu’ils cassent du matériel et récupèrent des barres pour s’en servir comme armes. Puis, quand à force de provocations, des pro-palestiniens finissent par charger et les forcent à décamper comme des lapins derrière la ligne des CRS, les flics s’interposent alors pour repousser et gazer les pro-palestiniens. Certains seront arrêtés, à ce moment-là ou de manière complètement gratuite aux abords de la manifestation. Un récit de la comparution immédiate de l’un des manifestants qu’on peut lire sur Libération est hallucinant et insoutenable : une présidente de tribunal raciste qui n’a pas peur d’étaler ses convictions et tout le mépris qu’elle éprouve pour celui qui comparait devant elle, à sa merci. Il faut absolument lire ce témoignage. Comment illustrer de meilleure façon ce que veulent dire les dirigeants politiques français quand ils disent soutenir la paix? La PAIX, la PAIX, quel joli mot pour évoquer la loi du plus fort, le colonialisme, l’oppression des dominés, la déportation, les massacres. Si la paix pour eux c’est de contraindre un peuple au silence à coups de bombes sur la tête, effectivement c’est le bon terme.

Dans la ligne de cette politique, on en arrive à l’interdiction de la manifestation pro-palestinienne de ce samedi 19 juillet par la préfecture sur demande de Valls et du ministère de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (pour garantir cette fameuse paix bien sûr). La réaction du PS est analysée sur le site du GAB. La France semble être le seul pays au monde qui interdit des manifestations en soutien au peuple palestinien, ce qui est proprement hallucinant. Je pense que je vais finir par péter les dents du prochain qui me sortira la célèbre formule France-patrie-des-droits-de-l-homme.

La manifestation aura quand même lieu de toute façon avec un rendez-vous à 15h à Barbes, heureusement. Cette manifestation devient de fait illégale.

Voici le message des organisateurs :

Face à l’interdiction de manifester et la répression de l’appareil d’Etat nous ne baisserons pas les bras. Nous maintenons le rendez-vous de samedi 19 à Barbès à 15h.
Bien que nous tentions d’ultimes négociations et que nous continuerons de négocier jusqu’au bout, nous vous conseillons de vous rendre au lieu de la manifestation en évitant la station de métro Barbès qui risquerait d’être fermée et en descendant plutôt… vers Gare du Nord pour converger ensuite vers Barbès.
Afin d’éviter tout débordement et de faire en sorte que tout se passe pour le mieux : évitez les petites rues, venez groupés, pas d’insulte ni de violences quelconques, mais surtout venez nombreux car face au nombre la police n’aura d’autre choix que de nous laisser manifester.
Votre présence est plus qu’importante, en plus du soutient au peuple palestinien qui subit en ce moment même un assaut terrestre sur la Bande de Gaza, c’est notre liberté de manifester qui est remise en cause…

Tous les droits inhérents à un régime démocratique comme le droit d’exprimer ses opinions, le droit de manifester, le droit de se rassembler, le droit d’avoir des convictions religieuses, le droit à la satire etc, sont donc passés à la moulinette du législateur français pour en priver l’exercice à toutes les classes supposées dangereuses pour le pouvoir oligarchique français : au premier rang desquelles les noirs et arabes de France venant des quartiers populaires. La conception coloniale du droit est chaque jour de plus en plus opérante même si la stratégie n’est pas nouvelle (par contre, mon avis est qu’elle se peaufine, s’intensifie). On en arrive à une situation où ces droits ne sont pas applicables en fonction de l’endroit où les actes ont été perpétrés (ici le territoire français) mais en fonction de qui les a perpétrés : citoyen de plein droit de par son statut qui le fera appartenir à la « nation des droits de l’Homme » ou citoyen de sous-zone quand il appartient à un groupe que l’État a décidé de maintenir dans un état de domination économique, politique et sociale. C’est ainsi dans ce contexte et cette perspective qu’il peut apparaître cohérent qu’une association sioniste telle que le BNCVA (Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme) demande la dissolution du GAB (Groupe des Associations de Bagnolet) qui avait réussi à élever George Ibrahim Abdallah au rang de citoyen d’honneur de la ville de Bagnolet, décision annulée depuis officiellement par le Tribunal Administratif de Montreuil (toujours cette fameuse justice d’exception).

Agissons pour que les manœuvres liberticides du pouvoir nous poussent à manifester encore plus, à nous organiser encore plus sérieusement et rigoureusement, à lutter pour le droit et la justice, en Palestine comme ici. Organisons-nous en tenant compte de la violence dont le pouvoir est capable, des convictions anti-démocratiques dont il fait preuve et du système raciste et oppressif qu’il cherche à maintenir. Ne soyons pas naïfs !

A Lille, les manifestations pour Gaza ont lieu plusieurs fois par semaine : aujourd’hui à 18h Grand Place et demain dimanche à 11h au métro Wazemmes.

PAS DE JUSTICE, PAS DE PAIX !

Manifestons et boycottons consciencieusement tous les produits israéliens. Les manifs sont remplies de jeunes motivés, qui sont conscients de l’enjeu énorme qu’il y a dans notre présence et notre action.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s