Ruben Um Nyobè

En mémoire de Ruben Um Nyobè – photographie : ninachani

Le 13 septembre j’étais à Douala et je suis allée à la rencontre d’Henriette Ekwé, passionnante militante Upéciste camerounaise, pour l’interviewer. J’avais oublié que ce même 13 septembre, mais en 1958, Ruben Um Nyobè, premier secrétaire général de l’UPC (Union des populations du Cameroun) était assassiné par le pouvoir colonial français dans la forêt où il vivait dans la clandestinité. Cette date est donc une journée de commémoration pour les Upécistes afin de perpétuer la mémoire d’Um Nyobè. Un autre militant, Patient Ndom, membre de l’association ASVECAM (que je présenterai dans un prochain article), est arrivé avec son foulard aux couleurs de l’UPC : un crabe noir sur fond rouge. Je l’ai pris en photo en ce jour si symbolique.

Les revendications de l’UPC étaient au nombre de trois :

  1. Réunification du Cameroun
  2. Indépendance effective
  3. Amélioration des conditions de vie des Camerounais

Après sa mort, Um Nyobè sera remplacé à la tête de l’UPC par Félix-Roland Moumié qui sera empoisonné par les services secrets français en Suisse en 1960. Ernest Ouandié succèdera à ce dernier et sera exécuté en 1971 à Bafoussam (Ouest Cameroun).

Pour plus de précisions : un article de Thomas Deltombe dans le Monde Diplomatique en 2008 pour les 50 ans de la mort d’Um Nyobè,  une page sur Um Nyobè avec des extraits de ses écrits ou discours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s