« War on terror » qu’ils disaient…

À l’heure où on nous parle d’intervention militaire en Syrie, il est toujours bon de revenir à quelques fondamentaux pour ne pas oublier qui paie toujours le principal tribut dans ce type de croisades impérialistes. Ce graphique concerne la période qui va jusqu’en 2010, ce qui veut dire que les victimes afghanes ont encore augmenté depuis. Tout en sachant également que les chiffres qui concernent les victimes non américaines sont sous-estimés étant données les difficultés d’accéder à des informations indépendantes.

Proportion des victimes américaines, irakiennes et afghanes

Pour les allergiques à l’anglais : en jaune les victimes des attentats du 11 septembre 2001 à New-York, en rouge les victimes américaines en Afghanistan et en Irak et en bleu l’ensemble des victimes civiles agfhanes et irakiennes qui représentent donc 99,17% de l’ensemble.

Pour une analyse plus détaillée et une explication des sources qui ont servi à l’établissement des chiffres, c’est ici.

Publicités

Un commentaire

  1. ça a la mérite d’être très parlant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s