Adlène Hicheur condamné

Voilà, le verdict est tombé : Adlène Hicheur, détenu depuis octobre 2009, a été condamné à 5 ans de prison dont un an avec sursis pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». Cette décision judiciaire est un scandale, mais dans le contexte actuel et après un procès à charge elle était prévisible.
Une tribune avait été publiée dans le jounal Le Monde du 30 avril 2012, il y a quelques jours. Son titre : « Non au délit de « pré-terrorisme » ». C’était avant que le verdict soit rendu mais les auteurs savaient que sa condamnation était probable. Le texte est signé de Jean-Pierre Lees, physicien, directeur de recherche au CNRS ; Mathieu Burnel, mis en examen dans l’affaire de Tarnac ; Halim Hicheur, frère d’Adlène Hicheur et Rabah Bouguerrouma, porte-parole du Collectif viennois de soutien à Adlène Hicheur.

Un extrait :

Ce jour-là, nous saurons enfin si le simple fait d’écrire sur des forums virtuels des propos peu amènes pour l’Occident constitue un acte de terrorisme passible de plusieurs années de prison. Ce jour-là, l’autorité judiciaire déterminera enfin si l’on a ou non le droit de considérer que le déploiement des armées occidentales en Irak et en Afghanistan est un acte de guerre, voire un acte d’invasion, et non une simple opération de police menée pour le bien de l’humanité dans une extension récente du territoire américain. Et si une telle opinion constitue en soi l’expression caractérisée de sympathies « prodjihadistes ».

La réponse à la première question est donc oui, du moins quand on a un nom et une tête d’arabe, qu’on est musulman et chercheur en physique fondamentale au CERN. Ca doit les gêner ce genre de profil dans les hautes sphères de la République et apparemment ils ont trouvé un moyen radical de s’en débarrasser.

Le Comité International de soutien à Adlène Hicheur
Le Collectif Viennois de soutien à Adlène Hicheur
Les articles concernant l’affaire Hicheur et aussi la version originale de la tribune publiée dans Le Monde

Il n’y a pas d’information disponible sur l’éventuel appel qu’Adlène Hicheur peut interjeter.

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Adlène Hicheur : suite | ninachani

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s